À propos de

 

Saint-Casimir a été fondé en 1847. Déjà en 1887, la population écolière ayant augmenté, l’école du village devenait trop petite pour contenir le nombre d’enfants toujours grandissant. Il fût donc urgent de procéder à la construction d’une nouvelle école sur le terrain de la Fabrique. Comme l’église encourage l’éducation des jeunes, la Fabrique de Saint-Casimir cède un terrain de bonnes dimensions au nord de l’église qui devra servir à la construction d’un établissement d’enseignement.

Le 20 janvier 1889, une entente est ratifiée entre les commissaires d’école de Saint-Casimir et la communauté des Soeurs de la Providence. Les religieuses construisent le couvent et les commissaires sont obligés de payer à la communauté une somme de 3000 $ pour aider à la construction de cette belle bâtisse haute de cinq étages et ils devront payer également toutes les taxes, rétributions mensuelles et cela aussi longtemps que les religieuses maintiendront le couvent en opération.

Le 23 juin 1890, le cardinal Taschereau s’amène à Saint-Casimir pour y bénir la nouvelle maison qui cumule les fonctions d’école et d’hospice pour les personnes âgées. Le 9 septembre 1890, le couvent accueille huit pensionnaires et beaucoup d’externes garçons et filles. Les garçons quitteront le couvent en 1908 pour aller au nouveau collège de garçons qui vient d’être construit, tout juste de l’autre côté de la rivière Sainte-Anne.

En 1891, il y a 48 élèves pensionnaires et 192 externes qui fréquentent l’établissement, sans compter les religieuses qui y habitent en permanence. À partir de 1908, les religieuses ne s’occupent que de l’éducation des filles pensionnaires et externes et en 1958 , il n’y aura que des élèves externes.

En 1961, on construit une nouvelle école régionale. 1962 marque la fin de l’éducation dans le couvent. Ce dernier sera converti en foyer pour personnes âgées jusqu’en 1990, année de la construction d’un nouveau centre d’hébergement.

La municipalité de Saint-Casimir devient le nouveau propriétaire de la bâtisse qu’elle revend à un organisme à but non lucratif. La Maison d’entraide pour toxicomanes « Le Rucher » sera propriétaire jusqu’en 2000.

Le 7 août 2000, le couvent perdait ses occupants. En effet, la Maison « Le Rucher » quittait l’endroit après une dizaine d’années d’occupation pour aller s’installer à Saint-Augustin. Pour protéger ce bâtiment historique, un organisme à but non lucratif a été créé et s’est donné le nom de Fondation du Patrimoine de Saint-Casimir.

Le 30 mars 2001, la Fondation du Patrimoine de Saint-Casimir devient l’unique propriétaire de l’ancien couvent. Et c’est sous l’appellation : Auberge du Couvent que ce nouvel hébergement prendra vie le 13 décembre 2002, en accueillant ses premiers clients.

Depuis maintenant 15 ans, nous avons su adapté notre décor et nos couleurs, afin de rendre cet endroit patrimonial unique.  En 2015, le Couvent aura 125 ans et la Fondation du Patrimoine 15 ans.
Un grand nombre de personnalités sont venus en nos murs depuis toutes ces années et nous en sommes très fiers.  Mais connu ou non,  tous reçoivent le même service personnalisé et amical.

L'Auberge

i283726789512996504._szw1280h1280_